En bref, tout savoir sur le café





Arabica ou Robusta?


L'arabica:

L’arabica, ou caféier d’Arabie, est un petit arbre d’environ neuf mètres de hauteur, originaire de l’Afrique de l’Est. On parle d’Arabica car c’est sur la péninsule arabique, que la boisson a été dégustée en premier

Le caféier Arabica préfère les terres en altitude : entre 500 et 2000 mètres dans l’idéal. La plupart des grands crus de café proviennent du coffea arabica, qui donne les grains les plus parfumés, avec un taux de caféine assez bas.


Le Robusta:

Le café robusta tient son nom de la robustesse et de la résistance de son arbre. Ce caféier peut atteindre près d’une dizaine de mètres et résiste à de nombreuses maladies, insectes ou conditions météorologiques extrêmes. Il craint néanmoins le gel. Le café robusta est cultivé dans les plaines à une altitude plus basse que l’arabica, entre 0 et 800 mètres d'altitude sous un climat chaud oscillant entre 24 et 30°C et souvent en plein soleil. Dans ces conditions et grâce à sa croissance très rapide, cette espèce de café est plus facile à cultiver que l'arabica.


Les différences:

l’Arabica est doux et subtil. Il sera aromatique avec des notes tantôt fruitées, florales, caramélisées ou tirant plus sur des saveurs de fruits à coque. Il est surtout plus faible en caféine (entre 0.8 et 1.3%)

Le robusta est lui puissant, assez amer et riche en caféine (entre 2 et 2,5%).

L’Arabica ! Il représente 65% de la production mondiale de café, contre environ 35% pour le Robusta.


Le café Arabica est plus cher qu’un Robusta, car il est plus complexe à cultiver. Le prix varie ensuite selon les pays de provenance, les terroirs, et bien sur le mode de culture.



La récolte


La récolte se fait sur une période d'environ 2 à 3 mois, au printemps ou à l'automne suivant sa localisation par rapport à l'équateur. Il existe plusieurs méthodes de récolte : le picking, le stripping et la mécanique. La mécanique est la moins propre pour l'arbre, mais la plus rapide.


Les récolteuses mécaniques sont équipées de deux brosses qui tournent en sens inverse l’une de l’autre et arrachent les cerises de café, qu’elles soient mûres ou non. La récolte ne nécessite qu’un seul passage. Elle est donc rapide et économique puisque une machine remplace près de 150 cueilleurs.


Le stripping consiste à racler les branches avec un peigne pour arracher les cerises. Les feuilles se retrouvent elles aussi arrachées et l’écorce des branche est abîmée. En bref, on se retrouve avec un mauvaise qualité de récolte et un arbre amoché. Cependant, la récolte n’est pas homogène et nécessite un tri minutieux pour obtenir un café de bonne qualité. De plus, cette méthode est préjudiciable pour les arbres souvent abîmés après le passage de la machine.


Enfin, le picking est la méthode la plus appropriée pour obtenir le meilleur de l’arbre. La récolte se fait manuellement en sélectionnant uniquement les cerises mûres. Cette méthode prend plus de temps, demandant plus de main d’œuvre et requiert plusieurs passages sur l’arbre. Le coût de production est donc plus élevé. Mais choisir cette méthode de récolte, c’est faire preuve de responsabilité et d’engagement sur les plans social et environnemental.


Les cafés de Grain d'Infusion sont tous récoltés selon la méthode Picking, garantissant ainsi un café de qualité


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout